Dessin Papillon Robert-le-diable (Polygonia c-album) et fleurs de prunier / Drawing A Comma butterfly and plum flowers

Dessin Papillon Robert-le-diable (Polygonia c-album) et fleurs de prunier / Drawing A Comma butterfly and plum flowers

papillon Robert-le-diable (Polygonia C-album) et fleurs de mirabellier

Choose your language at the top of the right column of my website !

Ce prunier est un mirabellier qui est le premier arbre fruitier à fleurir et à se parer de jolies petites feuilles vertes.
En février 2021, le premier papillon que j’ai vu à Paris était un Vulcain (Vanessa atalanta). Le deuxième était un magnifique mâle Robert-le-diable qui venait de s’envoler et butinait les fleurs d’un mirabellier d’où mon idée de les dessiner aux crayons de couleur. Et comme je venais d’acheter du papier vert amande, et qu’a priori cette couleur devait bien se marier avec les marrons-orangés du papillon et le blanc des fleurs, j’ai fait cet essai.
Ces deux papillons ont deux générations par an, ils apprécient en automne les fruits tombés au sol et ils ont la particularité d’être des espèces hivernantes.
J’étais ravie de voir ce joli papillon, car cela faisait plusieurs années que je n’en avais pas vu à Paris. Peut-être est-ce grâce au confinement et au couvre-feu qui ont diminué la pollution atmosphérique ?
Son nom de Robert-le-diable vient du fait que ses ailes sont découpées « à la diable ». On l’appelle aussi le Gamma ou le C-album à cause du « C » ou « G » blanc qu’il a au verso de ses ailes marron foncé.
En dehors de la France, on le trouve en Europe occidentale, en Afrique du Nord et à travers l’Asie tempérée jusqu’en Chine et au Japon. Il aime les haies, les clairières et les lisières et en hiver les greniers où il peut se réfugier. 

Savez-vous qu’on peut le rencontrer jusqu’à 2.000 mètres d’altitude ?

 

Dessin Femme allongée nue s’éveillant / Drawing Woman lying naked waking up

Dessin Femme allongée nue s’éveillant / Drawing Woman lying naked waking up

Femme allongée nue s’éveillant

Choose your language at the top of the right column of my website !

En regardant des dessins de Léonard de Vinci ou ceux de l’Ecole française du 18ème siècle réalisés à la sanguine, je me demandais quelle sanguine et quel papier ils utilisaient, car elle est différente de celles que j’avais.
Pour le papier, j’ai eu la réponse en regardant le descriptif de vente d’un dessin de l’Ecole française du 18ème siècle : c’était un papier vergé de couleur écru.
Pour la sanguine, c’est à mon stage d’octobre 2020 sur les oiseaux marins que j’ai eu la réponse grâce à une stagiaire qui dessinait avec un crayon de couleur rouge vénitien Polychromos de Faber Castell. Une œuvre (monochrome) exécutée uniquement avec de la sanguine porte le nom de sanguine.
C’est ainsi que j’ai fait ma première tentative en m’inspirant de la femme en cuverture du livre « Eloge  des femmes mures » de Stephen Vizinczey.
Par rapport aux dessins anciens, ma touche personnelle réside dans la couleur des yeux : le regard est important, il rend le modèle plus présent.

Savez-vous que la sanguine est produite à partir de l’hématite, une roche contenant de l’oxyde de fer ?

Dessin Mandala fleur bleu orange / Drawing A blue orange mandala

Dessin Mandala fleur bleu orange / Drawing A blue orange mandala

mandala fleur bleu orange _DIV

mandala fleur bleu orange

Choose your language at the top of the right column of my website !

Une touche de peps pour ce début de printemps avec ce mandala colorié aux crayons de couleur.
Bleu comme le ciel et la mer qui évoque pour beaucoup d’entre nous les vacances, des idées de voyage, de découvertes et d’horizons lointains.  Le bleu clair est associé à des idées de merveilleux, de liberté, de rêve et de jeunesse.
L’orange, mélange de jaune et de rouge qui sont les deux autres couleurs primaires en peinture, est sa couleur complémentaire.C’est une couleur tonifiante et piquante qui insuffle partout où elle passe une dose de bonne humeur. On l’associe souvent à la créativité et à la communication, car il est vrai qu’elle est porteuse d’optimisme et d’ouverture d’esprit.
L’orange est la lumière en mouvement comme le feu que le compositeur espagnol Manuel de Falla a magnifié dans « la danse rituelle du feu » que j’adore et que je vous invite à écouter et regarder :

https://www.youtube.com/watch?v=7BP7nIpjNs0

Vert pour les petites feuilles de ce mandala qui nous rappelle que le printemps est porteur d’espoir.

Bonne journée et à bientôt !