Dessin Solstice hiver, le soleil est de retour / Drawing Winter solstice, the sun is back

Dessin Solstice hiver, le soleil est de retour / Drawing Winter solstice, the sun is back

Solstice hiver 2019

Choose your language at the top of the right column of my website !

Voici en avant première mon dessin pour le solstice d’hiver 2019. En effet, cette année, il se présentera le samedi 21 décembre à 23h 23 et la lune sera en ascension descendante.
Ce dessin m’a été inspiré par une image de la série américaine The First que mon fils aîné m’a fait connaître. Elle m’a fait penser au solstice d’hiver, premier jour où le soleil nous éclaire enfin de plus en plus. Pour la nuit sidérale, j’ai choisi le papier noir, et pour le contraste les craies de couleur.
Il y a un an, j’ai réalisé que ce n’était pas tant la courte durée du jour qui me rendait morose que le fait d’avoir une journée sans soleil. Mais dès le solstice, les jours rallongent et c’est toujours une joie de voir le soleil éclairer ma journée dès le matin.

Savez-vous que Joy (la joie) est un parfum, mais aussi un prénom anglais féminin ?

Dessin Fleur de l’églantier (Rosa canina) / Drawing White roses of the dog rose

Dessin Fleur de l’églantier (Rosa canina) / Drawing White roses of the dog rose

Rosier des chiens (Rosa canina)

Choose your language at the top of the right column of my website !

Et voici la fleur blanche de l’églantier, la rose sauvage la plus connue en Europe dont la fleur a 5 pétales et des feuilles composée de 5 a 7 folioles (petites feuilles).
C’est à partir d’une photo prise au jardin naturel de la Réunion situé à côté du cimetière du Père Lachaise que j’ai réalisé ce dessin à l’encre et aux crayons de couleur.
Il existe dix rosiers sauvages dont 5 que j’ai vu en montagne dans les Alpes : le rosier de France, le rosier des Alpes sans épine, le rosier pimprenelle, le rosier des champs et le rosier des chiens.

Saviez-vous que son nom vient de la propriété attribuée autrefois à sa racine de guérir les morsures de chiens enragés ?

Au fil du monde Tibet : le fil de laine de yak / Threads of the world – Tibet : the woolen thread of yak

Au fil du monde Tibet : le fil de laine de yak / Threads of the world – Tibet : the woolen thread of yak

Au fil du monde Tibet : la laine blanche de yak

Choose your language at the top of the right column of my website !

Pour mémoire, « Au fil du monde » est une série documentaire d’Isabelle Chapuy-Chavanat et de Jill Coulon d’Arte. Elle m’a enthousiasmée au point de dessiner et rédiger un article sur chaque épisode en essayant de leur rendre hommage.

Au Tibet, j’ai aimé :
* l’engagement de Dechen, fondatrice de l’entreprise Norlha,
* les couleurs des tissus,
* la beauté des hommes.

A 24 ans, Dechen lors d’un séjour de 6 mois sur les hauts plateaux de l’Amdo au Tibet, le pays de son père, est touchée par les conditions de vie très difficile des bergers nomades. Sa mère américaine, Kim, lui avait parlé de la laine blanche de yak, le khullu, qui est produite par l’animal lorsqu’il fait très froid et qui était autrefois tissée à la main.
Sur la suggestion de sa mère et avec l’aide des moines de la ville de Ritoma, elle décide de créer avec 5 femmes et 5 hommes un atelier textile, Norlha.

Aujourd’hui les ateliers comptent plus de 100 personnes et elle a mis en place avec un maître tisseur népalais une formation de tisseur pour les tibétains qui souhaitent apprendre ce métier. Elle vend ces vêtements à Ritoma et aux grandes maisons de couture. Savez-vous que le prénom tibétain Dechen signifie « grande félicité, grande joie » ?

RV mardi prochain avec le dernier épisode de cette série Au fil du monde Mongolie-Népal : le fil de cachemire