Dessin Fleur de gorteria diffusa / Drawing A gorteria diffusa flower

Dessin Fleur de gorteria diffusa / Drawing A gorteria diffusa flower

Fleur de gorteria diffusa

Choose your language at the top of the right column of my website !

De la même famille que les marguerites cette jolie plante vit en Afrique du Sud et en Namibie dans le désert du Namaqualand. Certaines années, il se couvre de mi-août à fin septembre de 4000 espèces de fleurs dont 400 endémiques : c’est magique !
Le gorteria diffusa est une plante annuelle endémique très rare originaire d’Afrique du Sud où elle fleurit en masse après les pluies hivernales dans une aire délimitée au nord par la rivière Orange bordant la Namibie et au sud par la ville de Clanwillian.
Si la plante peut mesurer de 2 à 20 cm, le diamètre de la fleur varie de 2 à 5,5 cm.
Cette petite plante est un bel exemple de mimétisme sexuel, à savoir que les taches noires visibles au centre, ressemblent à la femelle d’une mouche, la Megapalpus capensis. Cette caractéristique est aussi très présente chez les orchidées comme l’ophrys bourdon. Elle attire aussi de nombreux insectes pollinisateurs comme les abeilles et les coléoptères singes.
Le gorteria diffusa possède une grande variété d’ornementation et sur les 14 variétés identifiées, c’est la variété « spring » que je préfère et que j’ai dessinée aux crayons de couleur.

Savez-vous que le Parc National transfrontalier de Richtersveld situé dans le désert de Namaqualand est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2007 ?

Dessin Bonne année 2021 ! Happy New Year ! Yoi toshi ! !نَخْبَكَ

Dessin Bonne année 2021 ! Happy New Year ! Yoi toshi ! !نَخْبَكَ

Bonne année 2021 !

Choose your language at the top of the right column of my website !

Cette année, je vous emmène au Maroc et au Japon pour voir comment on y fête le Nouvel An. En réfléchissant à mon oeuvre, je me suis rendue compte que ces deux pays avaient un point commun : leur boisson, le thé qui m’a inspiré pour réaliser ce dessin au stylo encre et aux crayons de couleur.

Au Maroc, il y a 4 « Nouvel An » !
On le fête en famille ou à l’européenne.
Les marocains musulmans célèbrent le nouvel an du calendrier islamique ou calendrier lunaire hégirien le 11 septembre en partageant un repas en famille. Cette date correspond à l’hégire, le jour annonciateur du début de l’exil du prophète Mohammed de la Mecque vers Médine en 622.
Les marocains amazighs fêtent Yenayer, le nouvel an berbère, le 12 janvier à la maison en préparant des mets comme “Herrbel”, soupe de blé concassé et de lait entier et des petits pains ronds incrustés de raisins secs.
Les marocains juifs fêtent Roch Hachana pendant quatre jours, du 9 au 11 septembre. Le soir venu, on se réunit en famille autour d’un repas de fête. La tradition veut que l’on mange des pommes trempées dans du miel, car c’est le jour où l’on demande à Dieu de nous offrir une année douce ou bonne.
Les marocains chrétiens le fête durant la nuit du 31 décembre au 1er janvier qui est un jour férié comme le Nouvel An hégirien.
On se met d’ailleurs « sur son 31 » (l’expression n’est pas anodine) en favorisant les paillettes. On déguste des plateaux de fruits de mer et du foie gras (mets consommés depuis l’Antiquité). Enfin, on se régale de pâtisseries dont le miel représente l’aliment principal, en sa qualité de symbole solaire, de pureté et de douceur.

Au Japon, on le fête plutôt en famille !
On souhaite la nouvelle année en envoyant une carte (nengajô) qui doit arriver le matin du 1er janvier. Les lettres pré-timbrées avec un timbre spécial aux couleurs de l’animal de la nouvelle année (le boeuf de métal à partir du 12-02-2021) contiennent un numéro de loterie, dont les Japonais raffolent.
On dépose devant la porte de sa maison avec un kadomatsu, composition décorative de bambous et de pins, et on y accroche un shimenawa pour protéger l’intérieur des démons shinto. On dépose également une offrande dans le tokoma (petite alcôve au plancher surélevé où on expose des plantes et des objets d’art) de la maison surmonté d’un shimenawa : souvent deux gâteaux de riz empilés appelés kagami mochi et une petite orange amère appelée daidai.
Les derniers jours de décembre, les Japonais font le grand ménage dans les maisons :  l’ôsôji est un rite de purification. Ils changent le papier des shoji (paroi ou porte de papier washi), remplacent les objets abîmés, aèrent les tatami. Ils doivent aussi avoir liquidé les affaires en cours et réglé leurs dettes avant d’entamer l’omisoka, le réveillon du 31 décembre, qui se déroule assez traditionnellement en famille, sauf pour les jeunes qui vont faire la fête entre amis.
On mange un bouillon de soba ou udon (nouilles) appelées toshikoshi (« passage de l’année ») qu’il faut intégralement finir.
Et il est généralement de mise de faire preuve d’optimisme et de bonne humeur.

TRES BONNE ANNÉE 2021 À TOUS !

Dessin Nefertiti / Drawing Nefertiti

Dessin Nefertiti / Drawing Nefertiti

Nefertiti

Choose your language at the top of the right column of my website !

Pour commencer l’année en beauté, je vous présente ce dessin de Nefertiti que j’ai réalisé au crayon à partir d’une photo en couleur. Haute de 35,5 cm, cette tête inachevée est sculptée dans un quartzite brun et se trouve au musée du Caire. Le contour des yeux et de la bouche est fait à l’encre et guidait le travail du sculpteur.
Nefertiti est célèbre pour sa beauté et aussi pour sa personnalité, car en tant que première épouse de pharaon elle a eu un rôle politique et religieux important pendant le règne d’Akhenaton (Amenhopet IV). En effet, lors d’une reconstitution virtuelle des parois du temple d’Aton, l’équipe d’archéologues américains a eu la surprise de constater que les effigies de Nefertiti étaient plus nombreuses que celles du pharaon. Ailleurs, elle y figure dans la pose traditionnelle du pharaon châtiant les ennemis de l’Egypte ou officiant aux côtés du pharaon devant leur dieu Aton : elle est la seule à avoir été représentée ainsi.

Savez-vous que son cartouche signifie « Belle est la perfection d’Aton, La Belle est venue » ?