Dessin La pervenche et la coccinelle / Drawing A periwinkle and a ladybug

La pervenche et la coccinelle

Choose your language at the top of the right column of my website !

Ce printemps avant le confinement, j’ai remarqué que le matin il y avait pas mal de coccinelles dans les pervenches du cimetière du Père Lachaise. Cela m’a donné l’idée de ce dessin à l’encre et aux crayons de couleur.

Ensuite je me suis demandée s’il y avait une raison à cette association.
Comme la pervenche n’est pas une plante-hôte (plante sur laquelle un insecte pond ses oeufs et qui nourrira ses larves) de la coccinelle, peut-être est-ce pour boire. Les feuilles de pervenche étant persistantes, elles recueillent bien la rosée du matin.
Le mot pervenche vient d’un des mots latins suivants :
* « vincere » (vaincre) qui fait référence à ses vertus médicinales qui vaincrait de nombreux maux et à sa capacité de résister aux froids de l’hiver,
* « vincire » (lier, attacher) lié au fait que la plante s’étend comme une corde.
Quant au mot coccinelle, il vient aussi du mot latin « coccinus »  écarlate, couleur qui lui sert de moyen de défense naturel puisqu’il signifie « danger » pour ses prédateurs.

Savez-vous qu’il existe environ 6000 espèces de coccinelles appelées « bêtes à bon Dieu » dans le monde entier ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s