Pisanello : un peintre animalier oublié du 15è siècle

Choose your language at the top of the right column of my website !

De son vrai nom Antonio di Puccio Pisano (ou Antonio di Puccio da Cereto), le Petit Pisan naît à Pise vers 1395. Pisanello fut à son époque un peintre, médailleur et enlumineur célèbre de la Renaissance italienne et du Quattrocento, mais il reste peu de ses oeuvres (fresques, peintures) qui furent détruites par les guerres, par l’humidité, les modes successives, les reconstructions de châteaux et d’églises. L’exposition musée du Louvre de 1996 présenta la plus grande partie de ses oeuvres : cinq peintures (sur les six connues dans le monde), deux fragments de fresque (sur les quatre conservées en Italie) et d’une cinquantaine de médailles.
Ses protecteurs furent les papes et les nobles Gian Francesco Gonzague et Lionello d’Este.
Même les 318 dessins (principalement des animaux) d’un volume acheté en 1856 par le Louvre furent attribués à un autre peintre : Léonard de Vinci. Ce n’est que 20 ans plus tard que 250 d’entre eux lui furent réattribués.

Le bélier, Pisanello

Le bélier, Pisanello

Hibou des marais, Pisanello

Hibou des marais, Pisanello

Voici ceux que j’ai dessiné  : le bélier et le hibou des marais.

Ils étaient probablement des dessins préparatoires pour ses peintures richement décorées : Madone à la caille, Saint Georges montant à cheval, La vision de Saint Eustache, Saint Georges délivrant la princesse de Trébizonde, Portrait de Lionello d’Este, Portrait d’une princesse d’Este.
Il mourut à Rome vers 1455 et là aussi on ne connaît approximativement la date de sa mort que parce qu’un apprenti de son atelier a vendu 30 médailles d’argent d’un coup.